Dame Reine Claude

Prunier_Reine-Claude_Oullins

Clafoutis de saison

Et oui il n’y a pas que le temps des cerises pour réaliser un savoureux clafoutis. En ce début d’automne, les prunes des étals de nos marchés sont gorgées du soleil d’une fin d’été qui semble comme vouloir se prolonger. Mirabelles, quetsches, reine-claude…elles sont colorées, sucrées et pleines de saveur, à accommoder en versions sucrée ou sucré-salé. Aujourd’hui on mise tout sur dame Reine-Claude.

Ce petit fruit rond à noyau, de couleur jaune/vert, est particulièrement juteux et sucré. La prune reine-claude tient son nom de Claude de France, première épouse de François 1er. Pendant que son mari volage allait voir ailleurs ou s’en allait guerroyer, Claude s’occupait des vergers de la Cour, à Blois. Pour l’en remercier, les agronomes d’alors donnèrent son nom à une petite prune, voisine de la mirabelle. Depuis, la variété de reine-claude a beaucoup évolué.

Prunier_Reine-Claude_Oullins

La meilleure saison? été – septembre – octobre

La reine-claude est principalement cultivée en Midi-Pyrénées et représente plus de 30% de la production de prunes en France. On retrouve cette prune sur les étals des marchés dès le mois de juillet et jusqu’au mois d’octobre, selon les variétés. La choisir lisse et sans meurtrissures avec une chair souple sans être molle. Inutile de s’inquiéter du voile blanc ou translucide recouvrant souvent les prunes, il s’agit de la pruine, une cire sécrétée par le fruit lui-même pour se protéger de la chaleur et des parasites. Cette caractéristique est d’ailleurs signe de maturité.

Côté variétés : La reine-claude dorée, aussi appelée Vraie Reine-Claude ou La Verte, est la plus parfumée et la plus appréciée. Cette variété peu acide à la peau et à la chair jaunes est ferme, très sucrée et très juteuse. Elle est présente en août et en septembre sur les marchés. Parfaite en fruit de table et en pâtisserie. Tout comme la reine-claude de Bavay, prune verte-jaune ferme et juteuse présente sur les marchés en fin de saison (septembre/octobre). La reine-claude d’Oullins, légèrement oblongue s’achète en juillet et en août. Sa chair verte est plus acide que les autres. La reine-claude diaphane est une grosse prune jaune très sucrée que l’on consomme principalement comme fruit de table. La reine-claude d’Althan est une grosse prune violette sucrée et peu acide que l’on trouve en septembre.

prune-reine-claude

Côté dégustation : la prune reine-claude fait de bonnes confitures, on peut d’ailleurs les aromatiser à la vanille ou à la cannelle. En pâtisserie et en confiserie, clafoutis, flans, tartes, compotes, crumbles et pâtes de fruits subliment cette prune qui se retrouve aussi dans des tajines de poulet.

Voici aussi des associations qui lui plaisent bien :

Capture d’écran 2016-09-27 à 10.16.07

SOURCE

LA RECETTE

CLAFOUTIS DE REINES-CLAUDE VANILLÉ
Pour 6 personnes
500 g de reines-claude
60 g du sucre
60 g de farine
3 oeufs
20 cl de crème fleurette
50 g de beurre doux fondu
une pincée de sel
1 gousse de vanille
Préparer la pâte et les fruits : 
Battre les oeufs et ajouter le sucre ainsi que les graines de vanille et la pincée de sel. Bien mélanger puis ajouter la farine, le beurre fondu et finir par la crème fleurette. Couper en deux les reines-claude puis les dénoyauter.
Pour la cuisson :
Beurrer légèrement un plat allant au four, déposer les fruits et verser la pâte. Glisser dans un four préchauffé à 210°C pendant 25 minutes. 5 minutes avant la fin de la cuisson, ajouter éventuellement une cuillère à soupe de sucre qui va rendre le dessus du clafoutis croustillant.
Servir tiède.
(les plus gourmands pourront le déguster avec une boule de glace vanille artisanale ou une crème anglaise maison)
©danslacuisinedesophie

©danslacuisinedesophie